panorama-social.net Le social est numérique
panorama-social.net est destiné aux espaces publics numériques Contact : ticsuscinio.gmail.com
Les   risques   numériques   constituent   un   frein   à   l’utilisation   d’internet   par   les   séniors.   Si   la formation   et   l’information   en   général   réduisent   ce   frein,   elles   ne   sont   pas   immédiatement disponibles   et   accessibles   aux   nouveaux   usagers   du   net.   La   peur   d’utiliser   internet   est alimentée     par     l’information,     essentiellement,     alimentée     par     des     faits     divers     qui développent   les   conséquences   d’une   mauvaise   gestion   du   risque   numérique.   Cette   peur est   aussi   avant   tout   liée   au   déficit   d’informations   et   à   son   caractère   «dynamique».   Plus qu’ailleurs, le risque évolue et rend la formation surannée. Guillaume   Poupard   (Agence   nationale   de   sécurité   des   systèmes   d’information),   dans   un entretien   accordé   au   journal   Libération   en   octobre   2016,      déclare   «Il   faut   une   "saine paranoïa"   face   aux   risques»   :   cette   déclaration   doit   constituer   le   socle   de   la   posture   à adopter   sur   internet.   Ainsi,   il   est   possible   de   supprimer   tous   les   risques   en   adoptant   une charte   qui   reposera   sur   une   analyse   du   risque   reposant   sur   le   «bon   sens»,   ce   qui manque souvent aux victimes des arnaques sur le net. Cette charte doit être bâtie sur cinq facteurs : 1 . un système régulièrement mis à jour (accepter les mises à jour systèmes), 2 . une   politique   de   confidentialité   et   de   discrétion   (mots   de   passe   forts   et   suppression des traces), 3 . un pare-feu gratuit installé sur le poste de travail, 4 . une   vigilance,   dans   sa   boîte   mail,   sur   l’authenticité   des   auteurs   des   messages réceptionnés, 5 . une   attention   portée   sur   la   présence   du   HTTPS   (cadenas)   en   ce   qui   concerne l’adresse   URL   des   sites   commerciaux   et   l’utilisation   d’une   solution   bancaire   de paiement à acte unique. Cette    charte    «posture»    doit    être    intégrée    et    expliquée    aux    différentes    séquences présentées    en    «espace    public    numérique».    Pour    qu’elle    soit    efficace,    elle    doit    être commentée   aux   utilisateurs   du   net   mais   aussi,   et   surtout,   régulièrement   mise   à   jour. L’exemple   des   tentatives   de   phishing   décelables   par   de   nombreuses   fautes   témoigne   de la      persistance      d’idées      reçues      :      aujourd’hui,      certains      hackers      produisent malheureusement   des   sites   internet   aussi   parfaits   que   les   originaux   et   les   adresses internet   ressemblent   à   s’y   méprendre   aux   URL   des   banques   ou   organismes   sociaux. Néanmoins,   avant   cette   étape,   il   y   a   la   posture   paranoïaque   :   pourquoi   la   banque,   la   CAF ou    les    impôts    me    demandent    mes    données    d’identification    bancaire    alors    que    ces organismes sont sensés déjà les détenir ? Les   EPN   ont   une   action   capitale   à   réaliser   pour   favoriser   un   bon   usage   du   net   :   la diffusion   d’une   lettre   d’informations   mensuelle,   la   publication   d’un   blog   portant   sur   les nouveaux    usages    du    net    ou    la    présentation    des    services    et    structures    de    l’Etat spécialisées dans l’utilisation du numérique : CNIL, ANSSI, net-public et la DGCCRF.

La lettre du quatrième trimestre 2017